Anne Turlais

Peintre

Ma démarche

Transcrire la beauté du monde

Lumière, ombre, douceur, force, délicatesse, intensité des tons, constituent ma palette graphique.

Ouverture, Lumière, Espace : trois entités impalpables, trois axes qui guident mes recherches.

Toutes à l’écoute de la Nature, mes peintures sollicitent l’œil comme nous pouvons l’être devant un paysage, par la douceur, la lumière et la beauté des couleurs.

C’est un langage sensoriel qui chemine jusqu’au cœur sans avoir recours dans un premier temps à des références intellectuelles ou artistiques.

A travers ces compositions j’invite le spectateur à poser son regard et son esprit au plus intime, en direction du cœur.

Mon parcours

Chaque jour, peindre…

Mon premier tableau remonte à l’âge de 14 ans, lorsque j’ai peint le pigeonnier de la ferme de mes parents pour l’offrir à mon grand-père qui allait mourir.

En donnant à un être cher, il m’a été donné ce langage des couleurs avec lequel j’ai su, avec étonnement et un extrême plaisir, transcrire la perspective du bâti.

Depuis, je n’ai cessé de peindre, c’est devenu un acte fondateur en réponse à mes questionnements.

L’arrivée de la gravure

J’ai toujours été émerveillée par les personnes qui avaient un métier, où l’outil et la main ne font qu’un pour conduire l’esprit et le cœur à réaliser des pièces depuis des millénaires de grande beauté.

C’est en admirant une gravure en manière noire de Maryon Mudd qu’un ami offrait à sa femme que j’ai eu le déclic pour la gravure et que j’ai, en 1989, appris dans l’atelier de Tanguy Garric, à Paris, le métier d’imprimeur Taille-Doucier.

Ma technique de gravure en taille-douce est composée d’un mélange de trois procédés, en taille directe avec la pointe sèche et le burin, en taille indirecte avec des aquatintes au souffre et huile d’olive. Je fais également de la taille d’épargne sur bois, petits et grands formats. http://anne-turlais.com/fr/gravure.html

Le digital dans ma palette

C’est en décembre 2014 dans le métro de New-York que mon fils Joseph me tend son Ipad et m’invite à peindre… Sous l’œil curieux de mes voisins passagers, j’ai ainsi réalisé ma première peinture digitale.

Encouragée en février-mars  2015 lors de mon séjour  à Melbourne par Irène de la Printmaker Galery, je continue mes recherches picturales avec l’outil digital.

Avant de partir d’Australie, sur la plage de Sainte Kilda, j’écris le projet « 365 Vagues d’Amour » : créer une peinture par jour pendant un an et se servir des écrans connectés qui nous environnent afin de partager l’Art avec le plus grand nombre.

Je venais de créer un nouvel usage du digital.

Start-up Artist

C’est en réalisant jour par jour cette peinture et en la partageant via le web que la vision d’Artwave s’est élargie à tout type de public : amateur ou non initié, entrepreneur, institution, professionnels de l’art… afin de relayer l’art en douceur dans nos quartiers, nos hôpitaux, nos supermarchés, nos écoles,…

Accompagnée par le réseau Premières, nouvellement installée à Toulouse, je décide de créer une société pour faire grandir ce projet, pour qu’il devienne une passerelle entre les êtres, la création, les émotions et diffuser les valeurs positives de l’art.

J’exprime ainsi ma facette d’entrepreneure-bâtisseuse,  engagée dans la créativité.

Mes outils

La Peinture

L'Art digital

La Gravure

Des techniques variées et complémentaires

 

Toutes les techniques et les outils m’intéressent… Il faut pourtant choisir, ou la vie choisit pour nous…

Pour moi ce fût la couleur ! Elle est au centre de mon travail, même si mon œuvre gravée est principalement noir et blanc. Tout comme la poésie, la musique, la danse, les couleurs sont un langage. Elles me guident pour transcrire mes émotions devant la beauté de la Nature.

Depuis l’enfance j’ai une vision cosmique du monde, l’infiniment petit à l’infiniment grand se répondant pour moi sans difficultés, je n’ai pour cette raison jamais pu concevoir le mot « frontière » tout en observant la richesse de nos différences.

Se frotter à soi-même et aux autres, comme les galets, pour prendre forme, fait partie de mon apprentissage de mon chemin (texte galet). Tous les outils sont possibles pour ce façonnage incessant…

Mes créations sont principalement des huiles sur toile, sur papier (monotypes), des pastels secs, des gravures, puis des peintures digitales.

Je suis venue au trait après la couleur, à la gravure après la peinture, au digital après 35 années de peinture. C’est un nouvel outil qui concentre ma vision, mes connaissances, mes outils, d’où la création des 365 vagues.

Vague d’Amour : La Génèse d’Artwave

D’où vient la Vague ?

Ce projet de 365 peintures digitales toutes nommées « Vagues d’Amour » est le fruit d’un cheminement.

Il porte les valeurs positives qui guident mes recherches picturales depuis 35 ans. Les nouvelles technologies me permettent de faire voyager ces vagues grâce aux écrans connectés qui nous environnent.

Je réalise ainsi ma vision du partage de l’art vers le plus grand nombre.

Projets en cours

Exposition – Retour sur images

Durant une semaine, du 6 au 13 novembre, la Galerie Artiempo à Toulouse a accueilli l’exposition de plusieurs Vagues d’Amour. Voici un petit retour en images sur quelques-une d’entre elles dansant sur les murs, que vous pourrez vous amuser à retrouver en feuilletant...

Exposition – Édition première

Aujourd'hui débute l'Edition Première... Cette exposition de Vagues d'Amour au coeur de Toulouse, dans la Galerie Artiempo, dure une semaine. De 10h à 19 h, venez à la rencontre de quelques-unes des 365 peintures digitales réalisées pour la série "365 Vagues d'Amour"....

Galets

Il est rare de trouver des galets isolés. Ils ont besoin de frottements pour exister. Les uns aux autres liés, pour s’adoucir au gré des courants. De cette lente érosion commencée par le feu et l’air, ces bouts de falaises, de montagnes, de volcans s’arrondissent au fil de l’eau.

Atelier-résidence de gravure… en direct de la préhistoire !

L’actuel atelier de gravure situé à Saint Cirq Lapopie depuis 14 ans va déménager sur mon lieu d’habitation à Cabrerets-Pech Merle pour y devenir un atelier résidence de gravure en lien avec la grotte de Pech-Merle.

Collaboration avec l’hôpital de Castres-Mazamet

Le projet « 365 jours au présent » initié au 1er janvier 2016 est le fruit d’un cheminement de vie. Les différentes expériences qui l’ont composé m’ont fait constater que dans une situation de détresse, les besoins d’un être humain sont au-delà des solutions apportées...

Pour aller plus loin

Faites un tour sur mon site complet pour mieux me connaître et visiter mon atelier de peintre et de graveur :

Pin It on Pinterest